Sélectionner une page

Définition

L’organisme produit près de 75% du cholestérol. Le reste provient de l’alimentation. On le retrouve dans les produits d’origine animale (viande, charcuteries, laitages, abats…) ainsi que dans les œufs, poissons, crustacés. Il est synthétisé en grande partie par le foie. La régulation du cholestérol dépend donc de facteurs génétiques et de notre mode d’alimentation.

Cholestérol LDL où mauvais cholestérol :

Le cholestérol est transporté dans le sang par l’intermédiaire de protéines, les lipoprotéines.

Les lipoprotéines de petite densité ou LDL ( Low Density Lipoprotein ) transportent le cholestérol du foie vers les cellules. « Lorsque le cholestérol circule en excès dans le sang, c’est-à-dire en quantité supérieure au besoin de nos cellules, les LDL le déposent directement dans les artères. C’est également le cas à la suite d’une altération des LDL, qui ne seront alors plus reconnues par les récepteurs des cellules. Cette altération peut être liée au tabac, ou à un taux de sucre trop élevé. C’est pour cette raison que le cholestérol-LDL est communément appelé  »mauvais cholestérol » « ,

À quoi sert le cholestérol ?

Le cholestérol fait partie de la famille des lipides ou des matières grasses, plus communément appelés  »graisses ». « Le cholestérol circule dans le sang. On le retrouve dans les membranes de toutes nos cellules, où il a un rôle important de stabilité, fluidité, et plus largement de structure. Dans les neurones, les cellules du cerveau, il permet la synthèse des neurotransmetteurs et aide donc à la propagation de l’influx nerveux« ; il est aussi précurseur de synthèse pour plusieurs éléments importants de notre corps : Les hormones, appelées d’ailleurs stéroïdes, dont des hormones sexuelles, les sels biliaires, et la vitamine D. »

Symptômes en cas d’excès de cholestérol

Le cholestérol en excès se dépose sur les parois des artères notamment celles du cœur (artères coronaires), formant des plaques graisseuses qui s’épaississent au fil des ans (athérosclérose). Les plaques réduisent le calibre des artères, et rendent le passage du sang de plus en plus difficile et peuvent favoriser la formation de caillots (thrombose). Quand le sang ne passe plus, les cellules, privées d’oxygène, meurent. C’est l’accident ischémique qui, selon l’artère obstruée, entraîne l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral ou l’artérite des membres inférieurs.

Causes d’un excès de cholestérol

  • Les facteurs génétiques et héréditaires : bien que l’hypercholestérolémie ne se transmette pas systématiquement de père en fils (sauf certaines formes familiales assez rares), on retrouve fréquemment plusieurs cas au sein d’une même famille ;
  • Les facteurs alimentaires : Une alimentation trop riche en cholestérol et en graisses dites saturées provenant des graisses animales, de certaines viandes et des dérivés gras du lait a une influence directe sur le taux de cholestérol. Un excès d’alcool aurait également un effet néfaste ;
  • Des maladies rénales, thyroïdiennes ou diabète : Certaines maladies peuvent être directement responsables de taux élevés de cholestérol.

Dosage du cholestérol dans le sang

Le cholestérol circule librement dans le sang, ainsi il peut être aisément dosé grâce à une simple prise de sang. On pourra doser dans un premier temps le dosage du cholestérol total (bon cholestérol + mauvais cholestérol). « Mais la mesure seule du CT est souvent insuffisante car imprécise« , prévient le nutritionniste. C’est pourquoi, si le bilan se révèle perturbé, le médecin demandera un bilan plus approfondi avec dosage du HDL-Cholestérol et du LDL-Cholestérol. En cas de risques cardiovasculaires associés, le médecin pourra procéder d’emblée à un dosage approfondi. Depuis peu, le dosage du cholestérol total peut se faire à domicile grâce à un test individuel vendu en pharmacie.

Taux de cholestérol à ne pas dépasser

Cholestérol total : Sur la feuille d’analyse, il faut d’abord regarder le cholestérol total (CT). On admet généralement que celui-ci doit être inférieur ou égal à 2g/l (5,1 mmol/l). ).

HDL : De même, on considère habituellement que la concentration de HDL-Cholestérol doit dépasser au minimum 0,4g/l ou 0,9 mmol/l.

LDL : On observe ensuite le taux de LDL : il faut que celui-ci soit en-dessous de la barre fatidique de 1,60 g/l. Au-delà, on a coutume de dire qu’on « fait du cholestérol », même si l’expression est inadaptée.

L’interprétation de ces résultats doit être faite avec votre médecin, en fonction de vos risques cardiovasculaires associés (âge, tabagisme, antécédents familiaux, diabète, …).

Un régime alimentaire peut faire baisser jusqu’à 15% le taux de cholestérol

X
Bienvenue sur iDocta
Bienvenue chez iDocta
wpChatIcon